La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 0259

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    Jean Inconnu
  • Lieu de rédaction
    Mettet, Château de Thozée
  • Date
    0000/00/00 [+]
    Cette lettre n'a pas encore fait l'objet de recherches permettant de proposer une datation.


Texte

[1r° : 1]
[fig. 1]
Que le grand St Hubert nous protège !

Mon Cher Jean,

ta lettre est venue me trouver à Thozée, et pendant que tu es là bas faisant un bon et beau livre que nous attendons tous avec impatience, je suis ici occupé à rechercher la dernière bécasse ; – cette dernière bécasse qui est le gibier-fantôme que tout le monde a vu et que l’on ne trouve jamais. Je t’avouerai, entre nous, bien bas, que je suis le plus malheureux des artistes chasseurs, voilà trois ans que je poursuis un rêve insensé et charmant, celui de tuer un vrai sanglier de mes propres mains. – Chaque

[1v° : 2]

année j’enfourche un respectable bidet normand qui a bercé mon enfance et je pars fièrement pour l’Hertogenwald,

[fig. 2]

j’ai cinquante cartouches, – à balles !! – dans mon carnier, le volume de Jacques Dufouilloux dans ma poche droite, – des crayons Gilbert et mon album dans la poche gauche (il ne faut jamais oublier l’Art !) puis le Dictionnaire de Vénérie à la main ! – ajoute deux bouteilles « de pequet » dans les fontes, et dix chiens jappant à mes trousses l’ouverture du Jeune Henri. Les bonnes gens regardent passer avec une stupeur admirative ce grand garçon qui s’en va chevauchant à la diable en prononçant des mots mystérieux.

Termes d'index