La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 3385
3384 | 3386

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Léon] [Marcq]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    0000/00/00 [+]
    Cette lettre n'a pas encore fait l'objet de recherches permettant de proposer une datation.


Texte

[1r° : 1]
Mercredi Salquin
Jeudi Salquin
Rue [Ludustace ?] 51
À force de me promener sur Mettet Scry et Thozée, Mon Cher Loupin j’ai fini par revenir à Namur, je ne t’ai pas répondu de suite parce que tu sais que mes principes en fait d’art épistolaire s’opposent à ce que je réponde de suite, puis je comptais aller à Bruxelles et « parlant à ta personne » comme dirait le Sicambre convenir avec toi du jour, de l’heure, du menu, des vins, et des lampions de cette « petite fête de famille ». –
À propos de « petite fête de famille » puisque tu connais les organisateurs du banquet Crocodilien dis-leur que le Jeune Membre ne leur fait pas de compliments, je n’ai reçu ni lettre d’invitation, ni carte ni quoi que ce soit qui ait l’air d’une invitation, sans cela j’y aurais bien certainement assisté.
J’ai été à Bruxelles il y a un mois à peu près, mais je n’ai fait que paraître, le temps d’aller à la noce Émile Rops-Capdeville et de donner à ces Russes une haute idée de la famille Rops, qui
[1v° : 2]
était pas trop mal représentée par le gracieux Edmond – l’homme à la boule – de loto. Du reste tu ne me croiras pas mais je t’assure que j’étais très bien
[fig. 1]
bonne tenue et très convenable jusqu’à la fin.
Je travaille : !!!!!!!
Je te défends de rire.
Le travail est un trésor.
(Lafontaine)
L’oisiveté est la rouille de l’âme
(Duc de Lévis)
[1v° : 3]
De tous les genres de prodigalités, la plus redoutable est celle du temps
(Marie Leczinska)
Aides-toi-le ciel t’aidera
(Proverbe Français)
Toute créature intelligente est destinée à l’action
(Filansif)
Cela n’est pas vrai !
(Félicien Rops)
Oui je travaille Horreur ! voilà deux mois que je n’ai pu trouver un moment pour fumer en ronronnant dans mon atelier, regarder passer les corbeaux, me promener au soleil les mains dans les poches comme un aliéné tranquille, écrire à mon ami Loupin, manquer une bécasse – et l’Automne s’en va et les peupliers deviennent jaunes comme des cocus et les hêtres rougissent comme les jeunes filles de Mr Feuillet et je gratte ma pierre lithographique mélancolieusement en pensant à celles qui ont bien voulu nous aimer et qui ne nous aimeront plus – et je n’ai pas vu la première représentation de la
[1r° : 4]
Première Gelée Blanche
féerie en une matinée
Décor du bon Dieu.
‒ Le rideau gris se lèvera à 10 heures.
Et tout cela parce que je travaille.
Je t’enverrai l’Enterrement à Bruxelles
Dis à Coco qu’il m’embête.
Qu’il m’embête.
Très fort.
Nos amitiés à Mme De Francquen et à Émilie – notre voyage à Blankenberghe nous a empêché d’aller aux Isnes – c’est la première année que cela m’arrive depuis quinze ans – il me manque quelque chose.
À toi Je t’embrasse
Fély
J’irai à Bruxelles dans une quinzaine nous causerons du dîner.
[fig. 2]