La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 2660
2659 | 2661

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    Léon Dommartin
  • Lieu de rédaction
    [Bruxelles]
  • Date
    [1875/02/05] [+]
    Datation sur base du cachet postal d'envoi et de l'apostille.


Texte

[1r° : 1]
Mon Cher Léon,
Je suis toujours presqu’estropié et je ne peux t’écrire longuement : Va vite chez moi prendre la réponse de ma femme à la lettre que je lui ai écrite ce matin & qu’elle recevra en même temps que celle ci.
Comme je te l’ai dit si je n’ai pas 2,000 frs que je lui demande le 15 je suis un homme perdu – complétement perdu – J’aurai le 15 octobre un engagement qui remplacera celui de Malassis mais d’ici là il faut payer les dettes que j’ai ici dettes de medecin pharmacien Hotel, ménage de malade etc et aller à Contrexeville sans cela je suis estropié, la goutte s’est portée sur la main avec une violence rare rien aux pieds – plus rien au coude, c’est un vilain cas il n’y a pas d’exagération le moment est suprême et décisif. Si ma femme refuse je n’ai que la maison Dubois comme refuge. J’y entrerai comme les autres – tu ne peux t’imaginer ce que je souffre moralement et physiquement depuis deux mois. Et il a fallu tout cacher !! Si on a l’air sans un sou on ne vous fait plus de propositions & l’on meurt encore plus de faim.
Ces deux mille francs seront remboursés en 1877 sur mon gain qui est absolu, – si je ne suis pas estropié !! Il ne pèseront donc en rien sur la maison ni sur rien. J’en paierai les intérêts. Je demande simplement à ma femme de les demander pour moi. Elle ne refuserait pas cela à un membre quelconque de la famille ! Qu’elle me sauve il en est
[1v° : 2]
temps, ma tête n’y tient plus, on ne laisse pas un homme dont on porte encore le nom et être se perdre pour deux mille francs ! c’est épouvantable ! quelle situation !
Cours vite.
Je t’embrasse
Ton pauvre vieux
Fely