La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 2901
2900 | 2902

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Léon?] [Dommartin?]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    0000/00/00 [+]
    Cette lettre n'a pas encore fait l'objet de recherches permettant de proposer une datation.


Texte

[1r° : 1]
Mon Vieil ami
Je venais de mettre ma lettre à la poste lorsque j’ai reçu la tienne. Mon Vieil, je serai libre de faire une tournée intéressante Lundi si tu veux, ou Mardi, ou le Mercredi de la semaine prochaine. Nous irions à la Demi-Lune, de la Demi Lune nous gagnerions la forêt de Fontainebleau par un tas d’endroits exquis à moi connus & inconnus. – Voici mon programme si je ne t’ai pas vu samedi. Samedi matin je vais à la Demi Lune pour des travaux que j’y fais exécuter, – des terrassements. J’en reviens Dimanche soir. Lundi soir ou Mardi je suis à ta disposition.
Je t’ai raconté « mes malheurs » à propos de mon nouvel atelier. Tout s’aplanit, & l’on a repris les travaux. Seulement cela m’a fait un rude retard !! Cela sera réellement très bien, & tu verras cela. Il n’y a pas dans Paris un atelier mieux situé, plus commode & plus gai. Puis d’un « pour rien » relatif ! Je paie 1500 frs une machine qui se paie 3,000, au Parc Monceau. Et cela au centre le plus centre de Paris. Je vais déjeuner en pantoufles chez moi, – & le centre du
[1v° : 2]
Café Riche est toujours le Centre littéraire. Je serre la main à Scholl en passant, & tâte le pouls à leBonne ville de Paris, entre deux cigarettes.
À bientôt Mon vieil & serre-toi la main pour moi.
Fély