La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 1007
1006 | 1008

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    Edmond [Lambrichs?]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    entre [1870/07/24] et [1870/08/01] [+]
    Alphonse Rops, le tuteur de Rops, décède le dimanche 24 juillet 1870.


Texte

[1r° : 1]
Mon Cher Edmond
Figure toi – c’est à en mourir de rire ! que mon tuteur vient de rendre son âme au diable – lequel probablement n’en aura pas voulu ; – mais il faut que j’aille à Namur lui faire le plaisir de l’accompagner à son dernier mauvais lieu, – le seul plaisir que je lui aurai fait du reste à ce cher homme !
Je serai de retour Mercredi, sans aucune faute à 10 heures je serai chez toi. Enfin ! ce vieux pitre à tenu à me vexer jusque dans le séjour des injustes
Quelle perte pour Gheel ! j’espérais lui donner un cabanon de reconnaissance pour les soins dont il a entouré mon enfance mais il a préféré l’apoplexie !
[1v° : 2]
Espérons que j’ai été pour quelque chose dans cette catastrophe.
Je suis désolé d’insulter les morts, mais comme j’en aurais mangé – de mon tuteur – si je l’avais rencontré dans une île peu peuplée, – (en faisant une marinade intelligente les tuteurs ça peut passer pour du chevreuil !) je ne sais pas pourquoi je respecterais cette dépouille de 3e catégorie.
Il est des morts qu’il faut qu’on tue.
À bientôt & à toi
Fély Rops
[fig. 1]
bon crayon hein ?