La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 0889
0888 | 0890

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    Armand [Dandoy]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    0000/00/00 [+]
    Cette lettre n'a pas encore fait l'objet de recherches permettant de proposer une datation.


Texte

[1r° : 1]
Mon Cher Armand
Avoue que lorsque je m’y mets, je fais bien les choses, Quelle prune Mon Empereur ! heureusement que je t’ai rencontré, – Foutu Madère ! Quelle prune mon Empereur !
Ce qui m’embête le plus c’est que je ne me rappelle absolument rien depuis ma sortie de chez Janin o[ù] ai-je été vaguer ?
????
Sacrénom de Dieu cela m’embête au fond de m’être ainsi flanqué en spectacle aux yeux de ces crétins de Namurois. – et je suis innocent comme un petit Jésus, cela m’a pris comme une attaque d’apoplexie, j’avais bu très peu, étrange, étrange. étrange !
Figure-toi que j’ai été en canot, j’ai un vague souvenir d’eau, où, comment, avec qui ? Prends donc quelques renseignements sur moi « adroitement »
[1v° : 2]
Mais j’ai été sur l’eau !
Et j’ai embrassé une femme ! qui ?
Nom de Dieu !
Je ne me suis reconnu qu’à la station
Je suis inquiet : Fais moi le plaisir d’aller jusqu’à la maison prends les clefs si je les ai laissés sur les portes, excepté les clefs et garde les jusqu’à mon retour.
N.B Les portes qui mênent aux pompes doivent et peuvent rester ouvertes.
écris-moi un petit mot de suite pour savoir si j’ai laissé ma clef sur la porte du vestibule. Entre par chez le Jardinier
N. de D. ! quelle prune !
N’as-tu entendu rien dire ? n’ai-je pas fait un scandale quelconque ?
N. de D ! Bien à toi et merci p[ou]r le pas de conduite de Floreffe, pourquoi n’est-tu pas venu coucher à Thozée
[1r° : 3]
je devais avoir une si aimable conversation ! Ne viens-tu pas Dimanche à la Grande marche de St Feuillen à Fosses ? – As-tu deja vu cela ? C’est une des choses des plus curieuses que tu puisses voir. 10,000 hommes ! et cocasses !
Je compte sur toi, tu me donneras rendez-vous à Fosses et tu reviendras coucher à Thozée – Cela va ? –
Ton vrai
Fély
Quelle prune Mon Empereur !! Quelle prune !!