La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 0006

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Henri] [Liesse]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    [1880]/00/00 [+]
    Datation sur base de l'apostille.


Texte

[1r° : 1]

Ton livre est en résumé un livre de jeunesse écrit avec l’observation courte du « piqueur de notes » employée gentiment aux besoins de l’œuvre par un esprit alerte, amusant & vivant. Langue faible, rebelle au mot propre, – on voit que tu ignores les radicales de beaucoup de mots & cela fait du « bavardage » dans beaucoup d’endroits. Sans philosophie sans grandes lignes. – Érasme est le meilleur type et le plus soutenu. – Il y a de l’esprit dans l’œuvre, en beaucoup d’endroits & même un esprit plus fin que celui que tu avais en ta première jeunesse. Là grand progrès. Je ne parle pas de l’esprit des mots seulement Tu es un esprit réceptif. Et cela n’est pas mauvais. Tu n’es pas un paysagier, tu es un aquarelliste & tu croqueras gentiment tes figures de genre. – Or pour « réceptions » quand on a beaucoup à apprendre il faut voir les hommes qui en savent long, & ont de ces forts esprits ouverts comme de grandes fontaines o[ù] l’on vient boire. Ces hommes ne se trouvent pas à Bruxelles ni à Naples. Fais ce que tu veux, tu ne sortiras pas de là,

[1v° : 2]

Ils se trouvent à Londres si on est Anglais à Paris si on est Gaulois comme Dom & toi & moi. – À Naples il y a la mer bleue du soleil & du macaroni & [Baborella ?], mais cela ne fait faire de l’art si on y reste plus de trois mois. Un bon peintre Hamas est allé se fixer à Capri. Il y est mort croûton & encroûté. Tu as écrit sur Naples & sur Capri ce que n’importe qui eut écrit sans d’ailleurs voir l’âme des choses. Tu n’écriras pas autre chose pour le moment. Si tu y retournais dans cinq ans après avoir étudié ici, suivi des cours que je suis encore. appris ta langue avec ceux qui savent parler & écrire tu écrirais peut être autre chose. Je veux te dire vrai – ce que Dom (dont l’esprit mûri par Paris ce conserve au milieu de Bruxelles mais ne se conservera plus longtemps. je le lui ai dit.) dit de toi comme moi, ce que Rousseau en dit – sans te l’écrire – j’aime mieux te blesser & te dire le vrai des choses.

À toi Vieux

– j’irai à Naples si je ne peux t’embrasser avant dix jours

Fély

[2r° : 3]

Rousseau me disait hier : « Que veux-tu mon ami je suis Directeur des Beaux Arts & je ne suis plus littérateur. on ne fait de l’art qu’à Paris quand on est de race française & d’éducation française & d’instruction française ». – Alphonse Karr habite Nice c’est devenu un canotier, – mais il a renoncé à écrire, les articles qu’il envoyait aux journaux ressemblaient à des plaisanteries de revenant. C’est le résumé de ce que t’écris.

[illisible: effacé] Dans cinq ans tu seras ou marié & cocu à Naples ou un homme heureux – chauve que j’irai embrasser à Capri comme un bon camarade que j’aime mais tu ne seras pas un littérateur. – Si tu veux tu seras un théâtrier bien aimable & peut être et même certainement un romancier amusant peut être plus si tu élèves ton esprit & si tu portes des lunettes agrandissantes.

[2v° : 4]

Je te dis que tu es « vieux jeu » mais « Vieux jeu » comme Wauters ! – Comme moi il y a trois ans !! Et voilà pourquoi je n’ai pas fait le Musset tout de suite si tu veux le savoir ! parceque j’ai le Connais-toi toi-même dans ma poche. Je l’ai acheté en entrant ici à la porte d’Aubervilliers. –

Et je le fais maintenant nom de Dieu après trois ans d’études enragées au point d’en crever. Mais je ne suis plus vieux jeu.

À toi

Médite ma lettre c’est le vrai écrit au triple galop du crayon

F

fais lire ceci à Dom & demande lui si ce n’est pas ce qu’il pense.

Termes d'index