La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 0025

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Henri] [Liesse]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    0000/00/00 [+]
    Cette lettre n'a pas encore fait l'objet de recherches permettant de proposer une datation.


Texte

[1r° : 1]

Mon Cher Vieux,

Je ne veux pas laisser partir le courrier sans te dire la bonne impression faite par ton livre sur ton ami Rops. Je l’ai avalé au galop & voici le résumé d’une première lecture impression qui se modifiera évidemment :

– Le livre court bien, il marche rapidement, l’affabulation est intéressante, les portraits Simonis Mlle [illisible: effacé] &c sont bien. Mérite énorme : Cela n’est pas pastiché, tu ne cherches à imiter personne. Défaut grave : Cela ne se passe dans aucun pays du monde C’est « du pays wallon en Touraine » & dans une Touraine complètement fausse & dans un Paris de 1863. – Tout ce qui est de Paris

[1v° : 2]

parait écrit en 1863. c’est vieillot. Je suis brutal & je vais plus loin : c’est excessivement négligé comme style & comme langue. Comme détails : (on peut te les souligner à toutes les dix pages) c’est plein de notes fausses, souvent des phrases prudhomonesques : que je te citerai, car je veux t’éreinter, c’est la plus grande preuve d’amitié que je te donnerai. T’éreinter entre nous bien entendu, & te congratuler aussi quand tu le mérites. Quant on a fait ton livre, on doit faire mieux, cela oblige. Je ne te croyais pas capable de le faire avant deux ou trois ans. – Tout ce qui touche à l’Italie est très bien fait ; tu fais également habilement & spirituellement le dialogue mais trop de notes piquées & mal replacées. Tu trouves un doigt sur nature, tu le fais mouler, tu te dis : joli morceau de nature ! tu le prends & tu le colles au milieu du visage de la statue que tu fais, cela n’est plus en situation. C’est ton cas à chaque instant. – Tous ces gens là parlent le wallon & ils ont raison si cela se passait à Anseremme ou à la Somme, mais cela à Paris & en Touraine ! – Quelle drôle d’idée de ne pas tout bonnement

[1v° : 3]

faire ce roman se passer dans les milieux qui l’on inspiré !

Et à travers tout cela des détails charmants, des choses très réussies – & du talent. Quel drôle de bonhomme tu fais. Mais tu as évité la chose la plus embêtante de ce temps : le pastiche. Tu es toi, ton verre est trouble mais c’est ton verre, le vin que tu y bois est encore « chargé » mais il s’améliorera & je le crois d’un bon cru.

Au galop & à ton ton ami brutal

Fély Petdeloup

homme sévère mais juste.

Nous en recauserons de tout cela.

Très bien les machines d’Italie ! parce que c’est vu & étudié.

Plein de fautes le livre je t’assure : des choses comme cela : un pointre pour un pointer – « une drève » mot purement wallon – (de l’allemand !) c’est du wallon tout cela !

Qui t’a dit que les dix cors couvaient avec des daguets ? Pourquoi ne pas étudier ces choses ? Il n’y a pas de « petites bêtes » pour le livre. Lis Taine & Goncourt & jamais tu ne trouveras ces choses là, – & je t’aurais empeché de les écrire. – Somme toute ton livre est intéressant à travers tout et c’est énorme.

Termes d'index