La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 0037
0036 | 0038

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Henri] Liesse
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    entre [1885/08/30] et [1885/09/30] [+]
    Joseph Servais est décédé le 29 août 1885.


Texte

[1r° : 1]
Mon Cher Liesse
Tu viens Samedi à Corbeil – ou s’il fait mauvais – dîner à la Roche-Claire. Samedi – pas Dimanche. – Dimanche aussi, mais surtout Samedi – Suspends donc le cours de tes travaux ce jour là, & le suivant. Un avis « ultérieur » te dira l’ordre & la marche. Filleau & Clapisson en seront.
« Tous les instants de la Vie ne peuvent être sévères »
Montaigne !
À toi – À vous
Fély Rops’
Joseph Servais le violoncelliste est mort – attaque d’appoplexie en rentrant de la chasse. C’est la débacle de notre génération qui commence !
Il y a dans ce diable
[1v° : 2]
de livre de Bel Ami qui est superbe une page sur la mort qui est une merveille, « parlée » par le vieux poète Norbert de la Varenne, qui me semble être Banville. – Ah mon Cher Vieux Liesse le papotage de Daudet manque bien « de couilles » à côté de tout cela ! – Daudet est déja « ancien », & refroidi ! Deux jours de vacances font grand bien à l’entrée des jours mauvais d’automne. De la gaieté & du grand air ! ta chambre t’attend. Piou-Piou est chien de berger ! après avoir été chien d’artistes !