La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 0040
0039 | 0041

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Henri] [Liesse]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    0000/00/00 [+]
    Cette lettre n'a pas encore fait l'objet de recherches permettant de proposer une datation.


Texte

[1r° : 1]
Mon Cher Vieux
N’oublie pas de passer Lundi à deux heures au plus tard chez moi rue Mosnier 17.
À propos de Lemerre dis-lui simplement ceci – (parce qu’enfin tous les torts « absolus » sont de mon côté & les relatifs du sien) : « Chaque fois que je vois Rops, il me parle toujours de vous avec tant d’eloges, que j’ai été bien heureux de faire votre connaissance & d’entrer en relations avec vous. Je reste l’obligé de Lemerre m’a dit Rops mais je lui ferai un de ces jours une si belle chose qu’il me pardonnera la façon dont j’ai agi envers lui. » – Dis lui aussi ceci : « Je sais de source certaine qu’on a fait à Rops, je ne sais pas qui, des offres superbes pour illustrer le Musset et qu’il a répondu : si j’avais pu le faire comme je le voulais je l’aurais fait chez Lemerre [illisible: barré] et je me considère toujours comme lié avec lui pour le premier travail que je ferai je serais un malhonnête homme si j’acceptais »
Lemerre avait un contrat dont il n’a pas voulu faire usage & je lui en sais une réelle reconnaissance. après tout opinions artistiques à part ce qui est le principal pour nous, Lemerre a agi comme un très galant homme, un très galant homme, & il faut le lui dire. – Ajoute ceci : Je sais du reste que au moment o[ù] Rops commençait le Musset il lui est tombé sur la tête un de ces coups du sort qui lui donnait plus l’envie
[1v° : 2]
de se faire sauter la tête que de faire des dessins.
– À bientôt mon vieux nous ferons de belles choses chacun de notre côté – sois tranquille. Je me sens bien en voie de travail.
À propos, – apporte moi l’Enterrement au pays wallon. Je vais le piocher. J’aurai de ton épreuve le soin le plus méticuleux.
À toi
Fély