La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 0072

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Henri] Liesse
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    [1874]/00/00 [+]
    Datation sur base de l'apostille.


Texte

[1r° : 1]

Mon Cher Vieux Liesse.

Tu as dû & tu dois encore me maudire & avoir été bien embêté par ma faute. Que veux-tu ? C’est un enchaînement de circonstances sciantes qui m’ont fait à ce point manquer de parole : Tout m’a failli à la fois ! Artan devait m’envoyer de l’argent, – néant – Jules Herman achever de me payer ses déplorables billets : rien – Et cet animal de Baños après avoir reçu son travail, file pour Nice sans me payer ! – Il en est résulté que j’ai dû payer mon propriétaire avec l’argent de la Banque en te laissant dans le pétrin ce qui est stupide ! Enfin [illisible: effacé]

Je ris – j’ai le courage de rire, polisson que je suis ! de tout cela, parceque les mauvais jours sont passés, & ne reviendront plus ! mais vrai ! J’ai été fortement embêté depuis un an, – fortement embêté ! Tout m’était tombé sur le dos, j’ai eu l’échine forte je t’assure pour ne pas en avoir les reins croqués ; Examine : J’arrive à Paris avec un contrat signé – en poche, – je trouve Malassis malade presque mourant ! à moins d’être une brute je ne pouvais rien réclamer. – Herman me devait de fortes sommes pas moyen d’en tirer un traitre sol ! Et l’atelier loué ! & un mobilier en route & des frais de tapissier ! & des notes comme s’il en pleuvait !

[1v° : 2]

Mon étoile m’a sauvé ! L’affaire Lemerre est superbe : 1000 frs par mois et 1,200 l’année prochaine ! La besogne est drue mais on la fera ! Il va falloir faire un bon livre mon vieil ami Liesse ! avec ce Musset !! Seulement bien difficile à faire ! Il y a quarante planches pour la petite édition in-douze et quarante planches pour l’édition in-quarto. C’est là l’achoppement ! la petitesse des planche de la première édition, car on commence par celle-là ! Elles ne sont pas plus grandes que cela :

[fig. 1]

C’est formidable de faire cela à l’eau-forte. Mimi Pinson & Namouna ! Et Frédéric & Bernerette ! et les autres ! – Heureusement que dans la grande édition je m’en donnerai à cœur joie ! 80 Compositions !! pour les deux éditions !

Reprenons notre devis financier : Je vais voir à Nice Baños et aussitôt argent reçu te l’envoie 250 frs en attendant si besoin d’argent vends livres à Blanche.

J’ai fait depuis que nous nous sommes vus : Pour l’Album Cadart : Un affuteur

Pour le livre de cet imbécile de Piedagnel :

  • un titre
  • une fileuse
  • une bergère d’après Millet

J.F. MILLET Souvenirs de Barbizon trois cuivres

[1v° : 3]

Un travail bizarre : les marges des titres de noblesse du Roi d’Espagne quatre feuilles fond d’or – amours armoriés et armoriants belles dames & chevaux caparaçonnés & hennissants – animaux blasonnés & blasonnants fleurs héraldiques guibres, larves, lézards mystiques &c &c Je t’assure que cela est très joli – il y a des bronzes, il y a des ors, il y a des argents – il y a des écarlates rutilants, des jaunes rayonnants des bleus attendrissants, des blancs lyliacinants des roses luxuriants & tous cela galope, sourit & grimpe le long de la marge. [Il ?] il ne me paie pas cet hidalgo ! – Nous allons bien voir !

À bientôt donc écris moi sans trop te plaindre parce que tu en aurais le droit !! À ce propos je te recommande d’être très prudent – ne parle pas de nos affaires d’argent. Je me trouve : – un reliquat de la Société Libre, – avoir une foule d’ennemis à Bruxelles, – on me bêche fortement, – je m’en fiche, mais je n’aime pas que les amis que j’aime s’en mêlent. Ce n’est qu’alors que cela me ferait de la peine.

Je te serre fort la main Cher Vieux & m’excuse très sincèrement des désagréments dont tu reçois, toi non fautif – les contrecoups.

À toi

Félÿ

Je pars pour Monaco – après demain, adresse :

[1r° : 4]

MrFélicien Rops, Villa Bella Monte Carlo P de Monaco.

Je serai à Bruxelles en avril ! écris moi je te raconterai Monte Carlo, tu me raconteras Monte Venusto. Et Edmond ? Plus de nouvelles – Rien ! –

Je pars « pour la Vie Parisienne » à Monaco, qui publiera des croquis : d’après l’Album de Félicien Rops je te les enverrai.

Tu vois que j’ai bien fait de ne pas me galvauder dans ses lieux là – on ne paie pas ou très mal. Du reste Lemerre me disait en m’engageant : Vous concevez que – Je ne peux payer convenablement que les dessinateurs qui sont toujours restés en dehors du journalisme à images. – J’ai toujours compris cela & je crois que j’ai bien fait.

Au galop !

Qui m’est tombé sur la tête ! Πανθαςις Pantazis ! en chair & en barbe ! il avait l’air d’un bizon égaré dans une volière.

Amitiés à tous nos amis

Termes d'index