La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 0149
0148 | 0150

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Henri] [Liesse]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    0000/00/00 [+]
    Cette lettre n'a pas encore fait l'objet de recherches permettant de proposer une datation.


Texte

[1r° : 1]
[fig. 1]
Voici son galbe rajustant son patin au Skating.
Mon Cher Liesse
Un Service au galop. Voici la Situation : Gouzien – Armand a séduit une jeune fille qui est une « bien grrrrande dame !! » comme disait Mélingue – Elle vient chez moi, (je prête mon atelier à Armand), et aujourd’hui elle y a laissé un bouquet de Cyclamens roses avec une inscription : De la part de la petite amie inconnue. Je l’ai vue j’en suis fol, et dès que Gouzien en sera sorti, je veux y entrer, – avec son consentement ! elle est simplement merveillleuse ! J’en suis fol te dis-je ! – Envoie moi donc un sonnet en quelques vers sur les cyclamens laissés dans l’atelier ! Je te réexpédierai un joli croquis en
[1v° : 2]
échange, fais vite ! – Et le croquis suivra !
Tu me sauves le cœur !
Fais n’importe quoi paraphrase quelques chose comme ceci. D’après cette prose :
Le Cyclamen aimé la douce fleur alpine –
Dans le grès bleu de Flandre s’étale en souriant
L’odor di femina – qui parfume l’atelier
Semble s’épancher de ses corolles roses. .
merci vous qui passez, amie, sœur du rêve, vous que que je ne verrai jamais, – vous que j’aime peut être – car peut être êtes vous celle que depuis Ève, mon âme cherche à travers les nombreux avatars.
– je suis peu dans votre vie, mais « je suis »
Je suis : L’être invisible qui comme le farfadet fils des songes, ouvre aux buveurs d’opium La porte des paradis perdus. (ou des paradis artificiels)
[1v° : 3]
Merci – j’étais déja payé, vous partie
En rentrant dans l’atelier moins sombre
Je gardais : le rayon lumineux laissé par ta beauté !
– finis sur cela. – Arrange tu vois l’idée.
J’attends, j’ornerai cela de croquis bizarres & je te les enverrai
Au galop triple.
Fely
Merci de tes bons racontars – tu n’as fait passer un bon quart d’heure ! Ô la bonne scène que la scène du hollandais ! Il doit s’appeler Corneille !
Je mettrai en tête des vers :
À Diane de Lys
[1r° : 4]
Merci. – votre bonheur m’avait déjà payé votre souvenir (blond cher ou brun) m’a bien et égayé votre fleur m’ont égayé l’abandon et l’ennui de l’atelier moins sombre
Votre est la – Le cyclamen sourit dans un vase de Flandre Et je perds l’esprit tu seras amoureusement seul amoureux de votre ombre