La province de Namur, au coeur de votre quotidien

N° d'édition 2080
2079 | 2081

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Théo] [Hannon]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    1881/04/06


Texte

Mon Cher Vieux,
J’ai oublié dans l’envoi de gravures une des planches d’essai d’aqua tinte – (je te la joindrai au prochain envoi) et peut-être la plus curieuse parce que c’est celle qui m’a donné de bons résultats – le premier « bon résultat ». Les autres n’étaient que des théâtres de la lutte. Ça a été dur, mais enfin cela y est. Je ne t’envoie pas naturellement ces épreuves comme « croquis » – le croquis n’est là banal que comme véhicule à procédé. Tout cela n’est tiré qu’à un nombre plus que restreint. Cela n’ayant d’intérêt que pour les artistes – et c’est rarissime.
Je ne te demanderai encore qu’une chose, c’est de mettre ta collection sur bristol ; on colle les épreuves à droite, parce que l’on dépose et l’on prend généralement dans les portefeuilles les épreuves avec la main droite ; l’épreuve collée de cette façon est donc pendante dans le portefeuille et ne se chiffonne pas.
[fig. 1]
Je te dis ceci parce que les épreuves volantes s’abîment vite. Si tu as des épreuves chiffonnées, je te donnerai le moyen de les remettre en état.
Je t’engage à ne pas attendre un Nys à Bruxelles et à commencer avec Bauwens. Tu avais déjà réussi, il faut te remettre à l’eau-forte. Puis, pour une centaine de francs, tu achèteras une presse ! et tu tireras toi-même tes épreuves. Il y a là un art à conserver à la Belgique et tu devrais un peu me remplacer là-bas.
Je lis « L’Art Moderne », c’est à la fois « prudhommieux » et infernal ; « prudhommieux », parce que l’on n’échappe pas à sa destinée, et infernal parce que c’est pavé de bonnes intentions. Cela n’est pas plus mal écrit que si Leclercq y avait touché. À propos, si tu trouves « gratuitement » le livre de Leclercq sur l’Art Français, expédie-le moi je suis curieux d’apprendre ce que cet arrière-faix dit de l’art Français. Il a dû expédier son flux de ventre aux journaux. Pince-le et expédie.
Je ne pourrais trop te dire combien je suis heureux de te voir l’ami de Speckaert. C’est, à mon avis, le seul des anciens de notre génération qui ait été un peintre et qui le soit resté. Après et avec Dubois qui était un maître. C’est en plus un homme remarquablement intelligent et lucide. Un de ces derniers vrais Flamands dans la belle acceptation du mot. De Coster et Lemonnier sont des Flamands-Français. Speckaert me représente la dernière incarnation de l’art du pays qui ne s’est pas attardé aux anciennes imitations, mais qui intelligemment a suivi son époque tout en gardant le tempérament d’une forte race. Bonne connaissance et le meilleur guide que tu puisses avoir là-bas.
Je signerai ton papier avec plaisir, du moment où c’est dirigé contre tout art académique et où cela défend les manifestations libres et les individualités.
Je suis, à peu près, sous les jupons de la petite Doucé ici. Je prends date pour ton livre et une date irrévocable. Le tirage commence lundi. Je vais activer cela. Fin du mois, tout sera tiré, je t’en donne ma parole. Envoie le format juste à Nys. Je ferai tirer dix épreuves en couleur du frontispice. Hier, nos essais ont raté, couleurs trop liquides. Cela « tettait » en termes d’imprimeur. Cela ne fait rien, on recommencera les encres. C’est déjà très joli comme cela !! Donc, le 15 Mai, ton volume paraît ici. Affaire faite. Il faut faire tirer la couverture. C’est bien entendu :
Frontispice
Folies Bergères
Le Meissonnier (la lecture du grimoire)
La femme à la fourrure – est-ce tout ? Il y avait encore, si tu veux, la vieille Masken. Cela ferait quatre et un frontispice.
Envoie-moi la poésie de la femme à la fourrure afin que je voie ici si je n’ai plus fait de pataques. Nécessaire.
Veux-tu faire une jolie blague ? Nous mettrions sur la couverture avec frontispice et culispice par Félicien Rops – et nous ferions un croquis de culispice ! Frontispice et postérieurispice seraient peut-être plus présentables.
À toi
Fély
Quand tu voudras une presse, je t’en enverrai une de rencontre en bois pour soixante francs. Nys te donnera deux leçons et tu marcheras – et quel amusement à côté de l’œuvre sérieuse.
Tes petits cuivres de Jehanne et de toi ne sont pas encore rentrés de chez le planeur.